Organ donation.
The gift of life.

Rapport de l'AG 2017

L’Assemblée générale de cette année s’est déroulée dans l’une des plus belles régions de Suisse. Le trajet en train le long du Lac Léman, à travers le Lavaux et son vignoble spectaculaire, est exceptionnel. Comme de coutume, l’auteur de ces lignes ne pouvait détacher son regard de cette vue majestueuse.

Arrivé en gare de Lausanne, il rejoint l’Opéra à pied. La pluie s’arrête et le soleil refait son apparition. Nous sommes heureux de nous retrouver à l’apéro entre amis de longue date et nouveaux membres. Qu’ils aient fait une longue route ou vivent dans les environs, tous les participantss’extasient sur le lieu et se réjouissent d’ores et déjà de la journée organisée par Liz.

L’équipe de tournage d’Arte se tient discrètement à l’écart. Préparant une émission sur la transplantation pour décembre, elle fera, à l’issue de l’Assemblée générale, une interview du Président sur la position des associations de transplantés en politique et dans la société. Les chefs du restaurant de l’Opéra régalent nos papilles. Mais, très vite, le Comité doit passer aux choses sérieuses. Les différents objets à l’ordre du jour ne soulèvent guère de débats, y compris la présentation des comptes par notre trésorier, Martin Born. Les comptes à l’UBS ne donnent pas matière à discussion du fait que le Comité les a déjà soldés.

Nos sportifs ont accompli de belles performances à Malaga. Un résultat qui, une fois de plus, n’a pas été mis en lumière par le Comité, certes pas de manière intentionnelle. Du coup, les esprits s’enflamment quelque peu. Le Comité est conscient de la faille mais invite à nouveau les sportifs à occuper un siège au sein du Comité pour améliorer les choses. Les membres du Comité œuvrent à titre bénévole et consacrent beaucoup de temps à l’association. A côté des obligations professionnelles et familiales, et des intérêts personnels qui ne doivent pas être négligés, il ne reste souvent plus de temps pour assumer davantage de tâches dans l’association. Le Comité fait de son mieux mais nous devons accepter que tout ne soit pas parfait...

Ensuite, Lara Beekmann nous invite à faire plus d’exercice. Quelle que soit sa condition, chacun doit bouger. Plus d’exercice augmente la qualité de vie. Lara Beekmann est nommée au Comité et représente le programme « Fit for Life » lancé par la WTGF. Enfin, Madame le Prof. Sabine De Geest présente les dernières découvertes issues de l’étude de cohorte. Un transplanté a toutes les raisons de se préoccuper de son corps.Toutefois, il ne faudrait pas négliger le plaisir. La qualité de vie est essentielle. C’est en toute convivialité que nous prenons un verre sur la terrasse en conversant.

Malheureusement, il est bientôt temps de prendre congé les uns des autres et de quitter cet endroit magnifique, en profitant encore de la traversée enchanteresse du Lavaux dans le soleil couchant, avant de rentrer.